Dblogue !

04 avril 2007

Super Timor


Super Timor
Vidéo envoyée par ptitkams
super timor est encore plus fort avec sa nouvelle formule !

Posté par Dblogue à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Il fait beau dans le métro


Il fait beau dans le métro
Vidéo envoyée par ipodlife
Il fait beau dans le métro

Posté par Dblogue à 22:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2007

L`Oreal ..parce que je ne vaux rien

L`Oreal, ou comment dépenser moins que son budget quotidien photocopie pour une personne en étant commanditaire principal d`un évènement.
Ils se foutent de nos gueules.

Posté par Dblogue à 01:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2007

Quelqu`un m`a dit

Aujourd`hui quelqu`un m`a dit, qu`il aimait sa blonde, car elle le connaissait et pouvait l`interdire de sortir parfois ...Ça sert à ça donc, une blonde, à contrôller les élans de son chum et à le materner ? (la sensation de déjà vu, c`est normal ?)
Il a ensuite continué en affirmant, que si lui, sortait dans un bar, ce n`étais sûrement pas pour boire une bière. Ah non, moi c`est la bouteille, l`espace VIP et tout`le kit, sinon, ça vaut pas la peine. Donc tu ne dois pas sortir souvent vu que les centres d`appels, c`est pas ce qu`il y a de plus payant. Heureusement que le crédit existe.
Encore un québécois malheureux.

Posté par Dblogue à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Young and Cute

Encore une belle désillusion dans mon expérience en tant que "recruteuse humaine". Car justement le côté "humain" au Québec a passablement été oublié.
Je m`explique.
Au Québec, tout le monde est d`accord pour lutter contre la discrimination. C`est d`ailleurs pour celà que sur un CV ne peut pas apparaître : l`âge, la photo, la situation familiale du candidat. Parce que ce ne serait pas mettre tout le monde sur un pied d`égalité. Bon, je n`ai jamais compris pourquoi, car ça n`empêchera jamais la discrimination, ça fait juste gagner du temps au candidat (pour le décevoir encore plus après), et perdre le sien au recruteur, qui devra attendre l`entrevue pour se rendre compte que le candidat en question est trop vieux ou trop jeune, ou pas assez beau, ou trop noir ...

Dans ce cas, autant ne pas mettre son nom non plus, histoire de préserver l`identité masculine ou féminine, source de discrimination éagalement, mais bon, passons.

Sur le principe donc, de non discrimination, les candidats dont je screene les CV, n`ont ni âge, ni situation de famille, ni nationalité. En même temps, mon cher Mohammed Abdelkader, ma chère Julie Temblay, je sais d`où  vous venez. Quelle hypocrisie.
Seulement, j`ai découvert aujourd`hui, sur plusieurs de mes mandats donnés par mes clients, notamment pour un grand groupe de conseil comptable dont je tairai le nom, la mention "YnC", pour un poste d`assistant(e) administratif (ve).
L `emploi du féminin ici n`est pas dans un but d`égalité des sexes. On veut une femme. Et on la veut  YnC, c`est à dire "Young and Cute".
Moi qui pensais que les recruteurs du Québec faisaient passer l`expérience avant tout. Hé bien, avant presque tout apparemment, l`apparence physique passant ici en premier. Peut être finalement qu`on devrai garder la photo sur le CV, moi ça m`éviterai beaucoup de travail pour rien. Car je me vois mal demander au téléphone, à une de mes candidates, "Etes vous Jeune et Belle mademoiselle ?".

Le plus dérangeant là dedans, c`est surtout le rôle de la compagnie pour laquelle je travaille. SI les agences de recrutement ne luttent pas contre la discrimination auprès de leurs clients, qui le fera ? Pourquoi les entreprises n`ont elles pas honte encore de telles recherches discriminatoires ? Peut être parce qu`on les laisse faire. Parce que ce qui compte, c`est encore et toujours l`argent qu`on touche pour un mandat honoré. Mais là, dilemme. Faut il choisir la plus Young and Cute où bien la plus qualifiée des assistantes pour bien répondre au mandat ?

Que penserai la candidate si elle savait que ses compétences primordiales de comptable reposent sur son aptitude à remporter un concours de beauté ? Que penser de cette grande entreprise qui nous parle de qualifications et d`expérience, mais embauche plutôt une fille de 20 ans YnC fraîchement sortie de l`école ?
J`ai du mal à parler encore de professionalisme. Et d`intégrité.

Posté par Dblogue à 05:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


15 février 2007

Le racisme au Québec

http://www.info-immigration.com/index.php?option=com_content&task=view&id=198&Itemid=104

 

http://www.985fm.ca/blog_couvre_feu/2006/06/pour_un_quebec_raciste.php

 

http://www.media-awareness.ca/francais/ressources/documents_de_recherche/racisme_dans_medias_1.cfm

 

http://www.alternatives.ca/article536.html

 

Parfois, ce n`est pas la peine d`en rajouter.

J`ajouterai quelquechose quand même, cependant. J`ai l`impression que le racisme au Québec, s`il est bien sûr en général rejeté, n`est aussi pas vraiment compris. Sans vouloir faire une thèse de doctorat sur le sujet "c`est quoi, être raciste", j`ai le sentiment que certains québécois ne comprennent finalement pas ce que raciste veut dire. Que beaucoup ne s`estiment pas racistes, mais tiennent quand même des propos TRES border line comme on dit ici.

Je sais qu`on ne fait pas une généralité de plusieurs exemples et que la tendance à la xénophobie est malheureusement partout, mais j`ai vécu plusieurs cas de racisme "latent" au Québec (ce qui n`est bien sûr PAS représentatif de la population québécoise, heureusement)

- un collègue de travail par exemple, qui critiquait pourtant fortement la décision du village d`Hérouxville (ayant développé des lois pour le village "anti-immigrés", pour soit disant faire face à l`ampleur de l`aberration des accomodements raisonnables), me soutint le même jour, peut être une heure plus tard, que les juifs étaient tous des crosseurs, et que c`était génétique !

- un ami à moi que j`aime beaucoup d`ailleurs, et dont les fréquentations sont composées de québécois pur laine, d`immigrés africains, marocains, francais (moi)...m`a soutenu (et le pire est qu`il en était persuadé), que les noirs sentaient plus mauvais qu`nous otes et que c`était scientifiquement prouvé. "Pourquoi, alors (m`a t`il dit), ont ils utilisé un homme noir pour la dernière publicité pour un déodorant (marque que je ne citerai pas ici) ?

- san parler de mon expérience personnelle de "maudite française", "parisienne" de surcroit.

Tant de candeur ou d`ignorance face à certains préjugés (parfois positifs, parfois négatifs) ont souvent été monnaie courante dans la plupart de mes relations avec des québécois.

Ce qui m`énerve le plus, ce n`est pas tant la négativité du cliché que le cliché lui même. J`aimerai d`ailleurs que les gens s`insurgent plus sur ce qui est vraiment réducteur : mettre quelqu`un sur un piedestal ou au contraire le penser plus limité, sur la base de son ethnie, c`est à peu près la même chose. Mettre des gens dans des éprouvettes avec des petites étiquettes donnant leur composition et leur nature sur la base de leur appartenance à une "race", voilà ce qui me semble être raciste.

En tant que française, il m`est aussi désagréable d`entendre que les français ne se lavent pas et que les françaises ne se rasent pas les poils sous les bras, que d`entendre que les français sont plus cultivés et qu`il font mieux la cuisine par exemple. Je n`aime pas être "européenne". Je n`aime pas entendre dire que les arabes sont tous des terroristes (mais qu`est ce qu`il est bon leur couscous), les italiens des mafieux (mais qu`est ce qu`ils font bien les pizzas), les russes des communistes (mais qu`est ce qu`elle est bonne leur vodka, et aaaah que leurs femmes sont belles et pas chères).

Je pourrai épiloguer longtemps comme celà. Les clichés existent car ils sont le résultat d`un ensemble d`expériences. Mais donner trop d`importance au cliché, c`est risquer de contaminer les opinions vierges de ceux "qui ne connaissent pas".

C`est pourtant à eux que je reproche le racisme, beaucoup plus qu`aux médias ou aux personnes qui véhiculent ces clichés. A ceux qui ne connaissent pas, et qui au lieu d`être curieux et de s`intéresser, de chercher la vérité pour se forger leur opinion, préfèrent s`endormir dans les bras des stéréotypes transmis par la "culture de masse" ou le consensus national.

C`est ce que je reproche à mon ami, à mon collègue : d`être tellement sûr d`une pseudo vérité qu`ils ne sont pas allé eux même chercher. A tous ceux qui ont arrêté de penser et qui prennent pour acquis ce qu`on leur a dit en rentrant de voyage. Et qui ne comprennent pas que l`ignorance est souvent la meilleure ambassadrice des dérives racistes de notre société.

Posté par Dblogue à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pas si fous, ces Français ! (60 millions french people can`t be wrong)

2020787938"Pourquoi personne ne comprend les Français ? C'est pour répondre à cette épineuse question que deux journalistes canadien et québécois, Julie Barlow et Jean-Benoît Nadeau, ont passé plus de deux ans en France avec un seul objectif : observer et comprendre. De leur séjour dans cet étrange pays est né ce livre, drôle et sérieux à la fois. Bousculant la plupart des idées reçues sur la France, les auteurs ont passé au crible les structures et les réflexes culturels des Français, allant de leur supposée arrogance jusqu'à leur culte de l'Etat et des grands hommes, leur obsession de la laïcité, ou encore leur penchant immodéré pour les manifestations. Ils se sont immergés dans la " province " (concept bien français), ont poursuivi les fans de José Bové, pénétré les arcanes de l'énarchie, étudié la façon dont les Français inventent l'exception culturelle, prétendent résister à la mondialisation, tournent leurs phrases, corrigent leurs interlocuteurs, trichent et acceptent que leurs dirigeants politiques en fassent autant. Un livre salutaire et très rafraîchissant, qui présente les Français sous un jour pas si défavorable, et pourrait bien servir à nous éclairer sur nous-mêmes."
(texte reproduit du site Amazon)
   

Posté par Dblogue à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sacrés Français

2070313727"Depuis la guerre en Irak, entre Français et Américains, c'est la grande brouille. Ce n'est pas la première et sans doute pas la dernière fâcherie. Et voilà qu'un Américain qui a choisi de vivre à Paris décide de nous dire ce qu'il pense de la France. En Huron de l'Ohio, Ted Stanger s'est penché sur nos habitudes, nos modes de vie et de pensée. Loin de répondre à un anti-américanisme ambiant qui ne l'épargne pas, il tente de nous aider à comprendre ce grand malentendu qui fait des Français et des
Américains des alliés-ennemis. Imaginez sa stupéfaction face aux 35 heures, dans un pays où les restaurants et les pharmacies sont toujours fermés quand on en a besoin. Du règne de la bagnole à notre frilosité devant ce XXIe siècle qui s'ouvre, rien ne lui
a échappé. Truffé d'anecdotes, impertinent et drôle, sans complaisance et volontiers polémique, Sacrés Français ! fait à la fois rire et réfléchir. Impossible de ne pas se reconnaître dans ce miroir qu'il nous tend."
(texte reproduit du site Amazon)

Posté par Dblogue à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

God save la France

2266164945"Nom : Paul West. Age : 27 ans. Langue française : niveau très moyen. Fonction : jeune cadre dynamique promis à un grand avenir. Occupation : déjouer les pièges potentiellement désastreux du quotidien français. Hobbie : lingerie féminine. Signe particulier : Paul West serait le fruit d'un croisement génétique entre Hugh Grant et David Beckham. Jeune Britannique fraîchement débarqué à Paris, créateur, en Angleterre, de la fameuse enseigne Voulez-Vous Café Avec Moi, Paul a bien du mal à s'adapter au pays des suppositoires, des grèves improvisées et des déjections canines. Et il n'est pas au bout de ses surprises..."
(texte reproduit du site Amazon)

Posté par Dblogue à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Guide de survie des Européens à Montréal

292317500X"Tout ce que personne n'a jamais osé vous avouer sur les Québécois, l'immigration, la poutine, les banques, les taxes, la météo, les pieds carrés, les castors. Toutes les informations essentielles sur Montréal, comme le numéro de téléphone d'urgence à appeler en cas d'agression par un ours, celui du " téléphone linguistique ", ou l'adresse de l'amicale des pompiers bisexuels du Québec. Le guide le plus drôle jamais écrit sur Montréal. Plein de centaines de conseils pratiques et d'astuces destinées à faciliter l'installation et la vie des Européens à Montréal, ce Guide est une mine d'or au pays de l'or blanc et un trésor au pays des tabarnaks. Plus qu'un guide, un récit d'aventures ! L'auteur a survécu aux Québécoises, à l'hiver, aux taxes, aux panneaux de stationnement et aux notes de téléphone international. Il a côtoyé nombre d'indigènes dont ce guide enseigne les rudiments du langage, il a risqué la dépression en accumulant les contraventions de parking, siroté des cafés réguliers en essayant de comprendre les taxes et le service, les heures d'ouverture des banques et d'apprendre une méthode pour mémoriser son code postal."
(texte reproduit du site Amazon)

Posté par Dblogue à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]